Vous êtes ici

Église ou cauchemar cubiste ?

Église ou cauchemar cubiste ?
|

Située en haut d’une colline en banlieue de Vienne, en Autriche, l’église Wotruba Church se veut l’ultime création du sculpteur Fritz Wotruba et une rencontre fascinante entre l’art et l’architecture.

Né au début du 20e siècle, Wotruba était le plus jeune d’une famille de huit enfants victimes d’abus. L’art était pour lui un exutoire. Une fois adulte, pendant la Deuxième Guerre mondiale, Wotruba a dû fuir l’Autriche pour se réfugier en Suisse : l’inspiration lui serait venue de ces épreuves.

Devenu l’un des artistes les plus célèbres au pays, Wotruba fut approché pour dessiner une église au design original sur le site d’un ancien camp nazi. L’édifice devait s’imposer comme puissant symbole artistique et religieux à une époque où beaucoup d’Européens délaissaient la foi face aux atrocités de la guerre.

Le résultat est un ensemble chaotique et brut, sans symétrie ou organisation claire. La construction se compose de 152 blocs de béton, variant de 0,84 m3 à 64 m3 et pesant de 1,8 à 141 tonnes chacun. Les blocs sont entassés de manière aléatoire — tellement qu’il peut être difficile d’identifier la façade de l’église. Selon la position du soleil, les formes insolites créent des jeux d’ombre et de lumière aux motifs changeants.

Un an après la mort de l’artiste en 1975, l’Architecte Fritz G. Mayr a veillé à réaliser sa vision.

Source : Archdaily

L’église Wotruba Church est l’ultime création du sculpteur autrichien Fritz Wotruba.

Photo : Denis Esakov

 

La construction se compose de 152 blocs de béton, entassés de manière aléatoire.

Photo : Denis Esakov

 

La lumière du soleil crée des jeux d’éclairage aux motifs changeants.

Photo : Denis Esakov

 

L’église fut réalisée un an après la mort de l’artiste, en 1975.

Photo : Denis Esakov

|