Vous êtes ici

Cuisine d'été: 10 conseils à retenir

Cuisine d'été: 10 conseils à retenir
© Fotolia
|

Faites fi des allées et venues de la maison au jardin: aménagez-vous une cuisine extérieure. De la préparation du repas à la dégustation, vous profiterez pleinement de vos invités et de votre terrasse!

À l’instar d’une cuisine intérieure, certaines règles sont de mise pour réussir cette «pièce» nouvelle tendance. Les voici, en 10 points.

1. Choisissez l'emplacement

En premier lieu, vous devez déterminer l’emplacement de votre cuisine en évitant les coins venteux. Si vous choisissez un espace ensoleillé, il est important de pouvoir y créer une zone d’ombre (avec un parasol mobile, par exemple) pour pouvoir y cuisiner quand le soleil est à son zénith. Soyez également vigilant vis-à-vis des voisins, pour conserver votre intimité et veiller aussi à ne pas nuire à la leur.

Même si vous comptez installer tout le nécessaire (évier, comptoir, vaisselle, etc.) dehors, créez un chemin pratique et bien identifié pour vous rendre dans votre cuisine intérieure. Les accès doivent être assez larges et sans obstacle. Enfin, n’oubliez pas que la table doit être proche du coin préparation.

2. Définissez le style

La cuisine d’été bénéficie du paysage végétal et doit s’harmoniser à l’environnement pour créer un bel équilibre à l’œil. Dessinez-la pour mieux vous la représenter dans son contexte avant d’entrer dans l’action.

3. Cernez vos besoins... et vos envies!

De grandes ou petites dimensions, équipée d’un réfrigérateur, d’un grand plan de travail, d’un foyer, d’un bar, d’un barbecue pour 8 ou 60 personnes… la liste des possibilités est infinie. Il existe même des chaînes audio et des téléviseurs conçus pour l’extérieur toute l’année. Commencez donc par cerner vos besoins en pensant à l’utilisation que vous souhaitez faire de cette cuisine saisonnière: allez-vous y concocter des petits plats tous les jours, uniquement les fins de semaine, y faire des réceptions ? Posez-vous toutes ces questions, voyez quelles sont vos priorités et établissez votre budget.

4. Déterminez la construction

Sachez que selon les municipalités, vous pourrez avoir besoin d’un permis de construire, notamment si vous souhaitez construire une toiture.

Quelles que soient la matière et la forme pour lesquelles vous opterez, pensez à harmoniser votre pavillon d’été à votre demeure. Base de la structure, le revêtement de sol doit lui aussi bien s’intégrer, et être réalisé dans un matériau non glissant.

Si votre espace manque d’intimité, installez des persiennes ou des rideaux. Pensez enfin aux moustiquaires, à moins que vous n’ajoutiez des fenêtres.

 

5. Planifiez les branchements

L’électricité s’avère nécessaire si vous souhaitez intégrer électroménagers et luminaires. Quitte à exécuter ce type d’installation, profitez-en pour placer des prises de courant, y compris au niveau du comptoir (fort utiles pour brancher les petits appareils). Pensez aussi aux raccordements d’eau pour l’évier.

6. Choisissez la structure

Le «squelette» de la cuisine d’été est généralement réalisé en maçonnerie. À vous de choisir les teintes et textures qui vous conviennent. Un foyer intégré dans un manteau de même pierre que la maçonnerie sera un attrait supplémentaire.

7. Aménagez selon vos souhaits

C’est dans la structure maçonnée que viennent s’encastrer les électroménagers, qui doivent être adaptés à l’extérieur. Prenez votre temps au moment de les sélectionner, car s’il en existe de plus ou moins sophistiqués. C’est sur leur qualité que vous devez être intransigeant (leur garantie devrait être de 10 ans minimum), puisqu’il s’agit d’un investissement important qui doit être durable.

Par exemple, la qualité des brûleurs du barbecue est prioritaire; certains sont d’ailleurs garantis à vie. Selon vos désirs, vous pouvez opter pour des accessoires comme les rôtisseries, gril à infrarouge pour saisir la viande, four… Il existe également des tiroirs chauffants électriques, parfaits pour conserver les plats au chaud.

Un réfrigérateur représente un acquis intéressant pour avoir les boissons et les mets à portée de main. Même avis pour la machine à glace, à prévoir assez grande.

Quant au comptoir, on le dispose souvent un peu plus haut que dans une cuisine standard, et une partie peut encore être rehaussée si vous souhaitez un bar. Planifiez cet espace afin de disposer d’une place suffisante pour découper et préparer les aliments. Pierre, béton moulé, céramique, granit… là aussi, le choix est large.

L’installation d’un évier s’avère très pratique, moyennant un supplément somme toute modique, et sa présence augmente la valeur de la cuisine.

Enfin, prévoyez des rangements sous le comptoir pour stocker la vaisselle, et n’oubliez pas de consacrer un emplacement discret à la poubelle.

8. Éclairez votre cuisine

Pas question de quitter votre nid le soir venu! Installez donc des luminaires d’extérieur, sur le toit s’il y en a un ou contre la maçonnerie, ou encore un lampadaire.

9. Nettoyer avant l'hiver

Réfrigérateur, foyer, télévision… tous les éléments que vous choisirez devront être adaptés à l’extérieur, afin de les garder longtemps et de les laisser dehors toute l’année. Les housses spéciales (Sunbrella) assurent une protection optimale.

Avant de «fermer» votre cuisine pour l’hiver, débranchez les appareils, videz l’eau, nettoyez à fond et séchez bien. Vous pouvez même y laisser linge et vaisselle sans aucune crainte.

10. Faites-vous conseiller

Comme dans le domaine de la cuisine d’intérieur, il existe des spécialistes des cuisines d’extérieur. Pour cet investissement important, n’hésitez pas à les consulter, leurs conseils seront précieux. Ils pourront prendre en charge la coordination entre les différents intervenants et vous donneront des idées à la fois pratiques et esthétiques.

|