Vous êtes ici

Dossier: Un bureau à la maison

Dossier: Un bureau à la maison
© TVA Publications | Drew Hadley | Michael Graydon
|

Que ce soit pour le travailleur autonome, l’étudiant, ou simplement avoir un endroit calme pour gérer les factures de la maison, un bureau à domicile se doit d’être ordonné et efficace. Voici quelques astuces pour créer votre bureau idéal.

 

© Drew Hadley

 

À CHAQUE ÂGE SON BUREAU?

En fonction de l’âge des enfants, de leur tempérament et de l’espace disponible, on peut opter pour un bureau dans la chambre ou réserver un coin particulier dans la cuisine ou la salle familiale.

  • Au préscolaire, le bureau est utile pour faire du bricolage. En règle générale, l’enfant préfère être au cœur de l’activité de la maisonnée plutôt qu’isolé dans une pièce.
  • Au primaire, la majorité des enfants font leurs devoirs à proximité d’un parent, ce qui permet aussi à ce dernier de superviser l’accès à internet.
  • À partir du secondaire, un bureau dans la chambre permet à l’adolescent de développer ses méthodes de travail et d’étudier dans un climat calme. Cela dit, la plupart des ados choisissent de s’installer à la table de la cuisine. On fait donc attention de ne pas trop investir avant d’avoir une bonne idée des habitudes de notre jeune. dans une chambre, quand c’est possible, on dispose le bureau de façon à profiter d’une jolie vue plutôt que face à un mur. On peut aussi utiliser une bibliothèque pour diviser l’espace. Dans une petite pièce, une penderie peut se transformer en bureau.

 

POUR CEUX QUI PRÉFÈRENT LA CUISINE

Si le coin bureau est installé dans la cuisine, la salle à manger ou le salon, on mise sur le minimalisme. On prévoit des rangements discrets pour faire disparaître les dossiers après la journée de travail, on réserve un espace pour l’imprimante et le dictionnaire dans un buffet, on alloue un tiroir de la cuisine aux papiers.

On réduit au minimum la quantité de fils visibles en optant pour des solutions Wi-Fi et des accroche-câbles.

 

TRAVAILLEURS AUTONOMES: PLACE AU FONCTIONNEL

Pour le travailleur adulte, une pièce avec porte fermée, à bonne distance du brouhaha familial et offrant une luminosité adéquate est idéale pour éviter la procrastination. Une chambre au sous-sol peut convenir, dans la mesure où elle est bien aérée et profite d’une lumière naturelle suffisante.

En planifiant l’aménagement du bureau, on prévoit les sorties et les branchements (téléphone, Internet, prises électriques) pour limiter le câblage qui, sur le sol, accumule la poussière. On conserve à portée de main les éléments utilisés quotidiennement tout en gardant la surface de travail aussi libre que possible. Les aménagements en U et en L sont les plus fonctionnels.

 

© Drew Hadley

 

CHOISIR SES COULEURS

Vous hésitez entre les teintes toniques ou apaisantes? Les deux se valent, selon les experts. L’important est de choisir des couleurs qui nous inspirent et nous mettent dans le bon état pour travailler. Les nuances de bleu avec un soupçon de lavande et les verts sont réputés favorables à la concentration.

Les couleurs vives et saturées offrent l’effet d’un espresso quotidien, mais il est préférable de les utiliser à petites doses. On peut en peindre un mur vedette, ou créer une forme géométrique de type «color blocking». On peut aussi intégrer la couleur en peignant le fond d’une bibliothèque ou en jouant les accessoires colorés.

 

© Michael Graydon

 

LES ESSENTIELS

  • Un éclairage adéquat
  • Une surface de travail suffisante
  • Une bonne chaise de bureau

 

DE LA PERSONNALITÉ!

L’aménagement du coin bureau doit répondre aux besoins des enfants, des ados ou des adultes, mais aussi refléter leurs goûts. Les meubles vendus spécifiquement pour les bureaux (en mélamine, par exemple) perdent en popularité; on leur préfère une jolie table en bois, ou encore une console avec un piètement stylisé, quitte à compléter avec un petit classeur sur roulettes.

Pour rendre le bureau chaleureux et agréable, les designers recommandent d’y intégrer des motifs, des textures et un luminaire d’ambiance en plus de la lampe de table.

 

LES INDISPENSABLES POUR UN BUREAU ERGONOMIQUE

À moins de n’utiliser le bureau que quelques heures par mois pour payer les factures, on s’assure de créer un espace de travail qui favorise une bonne posture. Les conseils de Véronique Goyette, ergonome certifiée.

  • Choisir un fauteuil sur roulettes facile à régler et offrant un bon maintien dorsal. Quand on est assis, nos pieds doivent reposer à plat et nos cuisses doivent être parallèles au sol. Si le fauteuil est destiné à un enfant, prenez soin de respecter sa taille!
  • Installer le clavier de l’ordinateur et l’écran face à soi pour éviter les mouvements de torsion. Le bord supérieur de l’écran devrait se trouver sur notre ligne d’horizon lorsqu’on regarde devant. Au besoin, on peut le surélever.
  • Prévoir une lampe de bureau à tige flexible, posée à la diagonale, de manière à éliminer les zones d’ombre sur les livres et documents.
  • Poser un store ou des rideaux. Une fenêtre située derrière ou devant l’écran peut causer de la fatigue oculaire.

 

ORGANISER SON ESPACE

  • Lutte au désordre: Classeurs, tiroirs, section de garde-robe, boîtes décoratives... On prévoit des rangements fermés, compartimentés. On recommande également d’installer des rangements verticaux pour dégager l’espace de travail: étagères, classeurs muraux, babillards, etc. Sur le bureau, on rassemble les accessoires souvent utilisés sur un plateau pour éviter de s’éparpiller.
  • Une grande surface de travail: Idéalement, on prévoit une surface de travail de 36 à 48 po de largeur, et de 24 à 30 po de profondeur. Un bureau spacieux procure un réel bonheur quotidien. À la fin de chaque journée, on range le bureau en suivant le principe «chaque chose à sa place».
  • Un bon ménage annuel s’impose: On archive les documents pour dégager le maximum d’espace. Sur le site www4.gouv.qc.ca, on trouve la durée de conservation recommandée par le gouvernement du Québec pour les papiers importants.

 

© Mario Melillo

 

D'AUTRES TENDANCES

  • Les boîtes de rangement en feutre, en métal, en bois
  • Le détournement d’objets (cache-pot pour nos crayons, boîtes de conserve colorées pour les trombones, etc.)
  • Les luminaires industriels
  • Les plantes 
  • Le papier peint
  • Les meubles inspirés des années 1970
  • Les chaises de bureau au look design
  • Les corbeilles à papier en osier
  • Les accessoires amusants
  • Les œuvres d’art, les collages

 

 

|